L’histoire

So Phare Away est un voyage vers une ville-île étrange, une ville minérale, peut-être la dernière encore existante sur Terre.

L’humain y a perdu sa place de maître de la Nature, de grand architecte tout puissant.

La marée d’asphalte, seule, décide

Tous les six mois, celle-ci revient envahir la Ville pour la modeler à sa guise, détruisant ou érigeant de nouveaux bâtiments, laissant flotter quelques cadavres qui, vainement, ont cru trouver refuge dans leur véhicule. .

un voyage vers une ville-île étrange

un espace saturé de lumière

Une partie des habitants vivent dans leur voiture et roulent sans cesse. Les autres, eux, vivent dans des phares, phares qui n’ont plus vocation à guider les navires venus d’ailleurs puisque plus aucun d’entre eux n’arrive. Ils y vivent seuls et ne communiquent désormais que par faisceaux lumineux. Ainsi, grâce au smog dans lequel ces faisceaux viennent se coller, se crée la Nappe. S’y entremêlent à l’infini messages privés, informations continues, spots publicitaires des gros diffuseurs comme Pharinx ou d’autres organes de la Gouvernance. Le ciel a disparu et n’est plus qu’un espace saturé de lumière. 

De part et d’autre de la Ville, Farrago et Sofia tentent simplement de s’aimer quand la Nappe, la marée d’asphalte ou encore la Gouvernance cherchent chaque fois un peu plus à les séparer.

Mais l’amour peut-il survivre dans ce monde emprunt d’isolement et de soliloques communicationnels vides de sens, peut-il se déployer dans cette Ville, métaphore vive de notre époque ?